IPL (Lumière intense pulsée)L’épilation permanente ou l’épilation longue durée, voilà une technique qui fait rêver de nombreux hommes et femmes à travers le monde. Imaginez la possibilité de ne plus avoir à vous épiler régulièrement… 

Ne plus souffrir et perdre du temps chaque semaine. Grâce à la lumière pulsée, cela est possible, efficace et accessible ! Depuis les années 1970, la poursuite de bien-être physique conduit l’homme pour enlever les poils. Cette pratique existait dans l’ancienne Egypte comme un symbole de la pureté parmi les prêtres et les pharaons. Il a été le standard incontesté dans notre temps de façon efficace en affichant de la publicité à la douceur de la peau… A côté de l’épilation à la lumière pulsée, l’épilation traditionnelle à la cire est désormais reléguée aux tortures de l’Ancien Régime…

Faut-il parler « d’épilation longue durée » ou d’épilation permanente ? On entend encore souvent les termes épilation permanente et épilation définitive. Ces termes nous induisent en erreur car même avec l’aide de la lumière pulsée, les duvets adjacents aux poils épilés peuvent s’épaissir et s’assombrir à long terme. Il ne faut donc pas parler d’épilation permanente ou définitive, mais plutôt d’épilation semi-permanente ou d’épilation longue durée.

Qu’est-ce que IPL ? La lumière pulsée est une émission intense de lumière. C’est une onde électromagnétique qui se propage à travers le temps et l’espace. Portant une petite quantité de l’énergie par des particules appelées photons. Cette énergie est mesurée en joules. Lorsque l’on projette sur une surface, les photons, puis entrez leur énergie est convertie en chaleur. La lumière émise avec une intensité très élevée et que de courtes impulsions d’une impulsion. La durée d’impulsion est seulement de quelques millisecondes.

Cette chaleur est-il sûr pour notre peau? Oui. L’extérieur de l’onde lumineuse UV ou des rayons X est émis, il n’est pas dangereux. Les technologies modernes permettent d’éviter les risques de brûlures.

L’épilation avec lumière pulsée est aujourd’hui un phénomène de société. La plus part des femmes et hommes s’y intéressent et comprennent le confort et rapidité que cette technique apporte grâce à la performance des résultats actuels. En théorie, c’est simple. Un flash de lumière très intense est appliqué, il agit sur la mélanine du poil et est transformé en chaleur. La chaleur et lumière sont transmises au follicule du poil et la cautérise.

La lumière pulsée est-elle efficace ?

Attention ! il faut attendre 3 séances avant que les premiers signes d’efficacité soient visibles ! Chaque séance brûle un pourcentage limité des poils et se superposent pour atteindre à la cinquième séance presque 90 % des poils. A savoir quasi définitif sur les aisselles et le maillot et très durablement sur les autres zones.

Les contre-indications

Ce sont les mêmes que pour l’épilation au laser, où les peaux mates ou noires sont prescrites. Enfin IPL contre-indiquée chez la femme enceinte, les enfants, les personnes diabétiques ou ayant une maladie du sang, ainsi que pour les personnes qui prennent des anticoagulants, des antibiotiques ou autres médicaments photo-sensibilisants

Le soleil est l’ennemi du IPL : pour éviter tout risque de brûlure, pigmentation où dépigmentation, il ne faut pas commencer le traitement si vous revenez de vacances et que votre peau est bronzée. Après le traitement, il faut patienter au moins un mois avant de retourner sous le soleil : la peau étant fragilisée, des tâches brunes peuvent apparaître. Il faut également éviter IPL si vous suivez un traitement à base de médicaments photosensibilisants.

Peut-on tout éliminer en une séance ?

Non. Le poil connaît 3 phases dans sa vie : il naît et grandit puis atteint un stade stationnaire avant de mourir et d’être remplacé par une nouvelle pousse. Et évidemment tous les poils ne sont pas synchrones. Chacun indépendamment des autres mène son petit cycle de vie. Après une première séance de laser, la plupart des poils qui étaient en stade final sont éliminés, mais pour les autres, il faut attendre deux mois avant d’entreprendre une nouvelle séance. Sur les jambes, le maillot et les aisselles, il suffit de 5 à 8 séances pour obtenir un résultat satisfaisant. Pour la moustache, les poils étant plus fins et le cycle pilaire plus rapide, 5 à 12 séances sont nécessaires.

Les résultats ont-ils définitifs ?

Bien que les résultats de cette technique soient impressionnants, ils ne permettent pas une épilation totale et définitive. Si l’ IPL élimine un grand nombre de poils, il ne vient pas à bout de tous. Dans les meilleurs des cas à la fin du traitement environ 80 % des poils ne repoussent pas. Enfin il faut également savoir que l’ IPL ne met pas à l’abri d’une éventuelle pousse des poils lié à l’âge. En effet, à l’approche de la ménopause les changements hormonaux qui s’opèrent peuvent avoir des conséquences sur la pilosité.

L’épilation à la lumière pulsée est plus adaptée sur les poils plus fins et moins pigmentées ou duvet que le laser ?

VRAI : Un laser ne peut délivrer qu’une seule longueur d’onde contrairement à la lumière pulsée qui envoie une multitude de longueurs d’ondes et augmente les chances de s’adapter à autant de couleurs de poils.

L’épilation à la lumière est efficace sur les poils blancs ?

FAUX : L’absence de mélanine compromet le transfert de chaleur, et rend cette technique inefficace sur les poils blancs.

Nos Soins

Un Pur Moment De Détente…

TARIFS

 

Share Button